X
Communication compromise avec l'Archimagistère !
Unis nous tenons. Divisés nous chutons.

en Collection "Metro" Marron Catwalk signé cuir Sac besace type gwqPxE

 

AVANT…

Voici l’énoncé d’une loi cosmique qui était systématiquement valable pour la Création toute entière, sans aucune exception possible, jusqu’à sa très récente réforme, au jour (terrestre, selon notre référentiel calendaire) du 22 août 2013. La notion de “Cycles Cosmiques” est pour ainsi dire inconnue en Occident. Seul l’Extrême-Orient en fait mention (Cf. article Wikipédia traitant de la notion des quatre “Yugas” ou “temps cosmiques”), alors que le peuple hébreux s’est lui-même vu révéler cette vérité, lors de l’épisode biblique de Daniel interprétant le songe du roi Nabuchodonosor afin de sauver sa propre vie et celle de ses compagnons, mais nous reviendrons ultérieurement à ce rêve royal et son interprétation.

Comme nous l’avons dit, tous les mondes de tous les univers (planètes portant une vie intelligente, quelque soit l’encours de son degrés d’évolution) sont concernés par (et soumis à) cette loi systématique, bien qu’aujourd’hui intégralement réformée.

L’Orient a donc parfois su percevoir son application, du moins pour notre monde, et l’a symbolisée par quatre roues cosmiques dont une seule à la fois est en mouvement, celle qui précisément régit la phase concernée du quaternaire cyclique. Ces roues cosmiques déterminent chacune une “Ère (cosmique)”, un “Temps (cosmique)”, ou encore un “Âge (cosmique)”. Ce terme “d’Âge” nous a été transmis par le Bouddhisme, qui l’appelle donc “Yuga” en sanskrit. C’est de ces “Temps” dont parlait Jésus, dont parle aussi le Livre des Révélations dans la Bible (révélations se disant “Apocalupticos” en grec signifiant “révélation”, donnant notre “apocalypse”) en parlant de la “fin des (quatre) Temps” (et non de la fin du monde). C’est aussi à cela que Jésus faisait encore allusion en parlant de “génération” lorsqu’il disait en substance: “Cette génération ne passera pas avant que le Fils de l’Homme revienne”; phrase restée majoritairement incomprise, encore aujourd’hui, et ayant signifié en réalité: “L’Âge de Fer ne se terminera pas avant que l’incarnation Divine (permettant d’en sortir) ne revienne”.

 

Mais que sont donc que ces “Temps”, et leur mythique “fin” (la “fin des temps”)?

 

Pour en revenir à la tradition bouddhiste, héritière de l’Hindouisme, ces quatre roues symbolisant ces quatre “yugas” sont d’or, d’argent, de cuivre (ou d’airain), et de fer (ou d’argile, notamment dans le cadre de la compréhension symbolique du Judaïsme). Chacun de ces métaux symbolise également ces Âges qui portent donc symboliquement le même nom. Le premier Âge est l’Age d’Or (tout le monde connaît ce terme en tant que désignation de la meilleure part, et la plus prospère, d’une époque donnée ou d’une situation précise, en rapport avec une époque “mythique” correspondant bibliquement au “paradis terrestre” du Livre de la Genèse). Le second, déjà très nettement moins connu, est l’Âge d’Argent. Le troisième et suivant, est l’Âge de Cuivre, et enfin le dernier, celui que les orientalistes (et amateurs du mouvement “new age”) connaissent bien (que les Bouddhistes et Hindouistes appellent “Kali-Yuga”, déterminé par la roue de fer en rapport, la “Kalachakra”; “Kala(i)” signifiant “temps”, mais aussi, et dans le sens qui nous intéresse: “noir(e)”, notamment par ce qu’en a dit Alexandra David-Neel. Il s’agit de l’Âge de Fer.

signé Catwalk cuir type besace "Metro" Sac Collection en Marron Il apparaît néanmoins des subdivisions irrégulières dans l’encours de ces cycles. En effet, chaque Age majeur (Or, Argent, Cuivre, et Fer), sont eux-mêmes constitués de huit cycles inférieurs, eux-mêmes divisés en douze partitions. Ce que l’on appelle des “ères sidérales”, ou “zodiacales”, correspond à ces mêmes partitions, telle que “l’ère du Poisson”, entamée il y a quelque 2000 ans avec la présence de Jésus, tout comme celle du Verseau que nous avons entamée au début des années 90, et qui, dans ce cas, coïncide aussi avec le changement de cycle majeur, à savoir le passage de l’Age de Fer à celui d’Or (pour sa part, entamé en 1986).

 

Pour en revenir à la vision de Daniel, le songe que Nabuchodonosor lui donna à interpréter est à peu près, en substance, celui d’un colosse à la tête d’or, au buste d’argent, aux jambes d’airain, et aux pieds d’argile. La clef de ce rêve qui l’obsédait est la connaissance de cette loi des cycles, totalement imperceptible dans sa globalité vue l’immensité du temps que l’accomplissement de ces quatre cycles représente, et d’autant plus à une époque antique très reculée. Daniel, alors en captivité avec ses compagnons au Palais du roi, fut interrogé par ce dernier le connaissant de réputation comme étant à même d’interpréter les songes les plus mystérieux, lui promettant la liberté, la richesse et les honneurs s’il parvenait à lui donner la clef de ce cauchemar obsédant. Daniel fut donc inspiré par Dieu et donna une réponse jugée satisfaisante par le roi, et plus ou moins fidèle à la réalité dans la mesure du compréhensible. Une toute autre interprétation est officiellement avancée, relativement à la dynastie du roi lui-même mais elle n’est que l’une des nombreuses contre-vérités instillées dans les ouvrages de référence, surtout lorsqu’ils sont considérés comme sacré (à tors comme à raison d’ailleurs).

En fait, à chacun de ces Âges correspond un degré d’évolution collective de l’Humanité. Mais attention, il ne s’agit pas d’évolution génétique (du dinosaure à l’homme de Cro-Magnon par exemple), ou comme pourrait le désigner les “âges” de pierre, du bronze, etc., marquant un encours dans le degré de civilisation d’un peuple. Il s’agit d’évolution spirituelle et de rien d’autre, déterminant grosso modo le degrés de sagesse d’une humanité, sur une échelle pouvant aller de la vibration Divine elle-même dont la dite humanité se ferait le reflet collectif (au au delà de lÂge d’Or), à la barbarie totale (Âge de Fer), en passant par l’aspiration au repos éternel et la cessation du combat et de l’attachement aux fruits des actes et du service et la culture de l’égo (Âge d’Argent), ou par la domination des machines ou la glorification de la science en tant que pseudo-religion, ainsi que la manipulations génétiques anarchiques (Âge de Cuivre). C’est sur ce point précis que s’appuie cet échelonnement des Ages Cosmiques, et c’est donc sur un plan totalement planétaire qu’il faut le considérer. Un tel Âge détermine en fait par quoi est dominée une humanité dans son ensemble!

 

Encore à titre d’exemple, et sur ce point précis, on peut résumer ces Ages de la façon suivante :

L’Âge d’Or (L’Hiranya Yuga – Satya Yuga en Inde, sur l’image ci-contre, symbolisé par la lumière en haut de celle-ci)= Humanité dominée par l’évolutive conscience de l’Absolu en soi comme en chacun, en toute chose, et par le progrès spirituel collectif et désintéressé quant à soi-même, par le travail sur soi et par l’effort, ainsi que par la maîtrise des pensées, des émotions, et des sentiments. Il n’y a qu’en cet Âge sur les quatre considérés que les Lois Divines à proprement parler sont en action, et où, par voie de conséquence, celle du Karma y est exclue.

L’Âge d’Argent (Le Shandni Yuga – Tretaa Yuga en Inde, sur l’image ci-contre, symbolisé par la pâle lumière bleutée de droite)= Humanité dominée par la cessation de tout effort, l’aspiration profonde au mythe du “repos éternel”, et par le travail égoïste pour ses intérêts personnels au détriment d’autrui. C’est à l’aube de cet Age que les Lois Divines cessaient de s’appliquer, et s’effaçaient donc pour laisser place à celle du Karma, mais néanmoins consentie par le Divin à la demande majoritairement naissante de l’inconscient collectif de l’Humanité, puis de façon parfaitement consciente. Les traces de “souvenirs” inconscients (et l’influence akashique) de cet Âge nous est parvenu sous la forme et le nom de l’Hyperborée, qui désigne en fait la civilisation la plus ancienne de notre planète, encore antérieure à l’Atlantide et à l’empire Mû, et qui avant elle dominait le monde. Si en Âge d’Or la Lumière de la Conscience Divine manifestée prévaut entièrement, en Âge d’Argent en revanche, domine la fausse lumière d’illusion et de l’égarement spirituel, la pseudo et bien pâle clarté glacée de celui que les “paganistes” vénèrent encore aujourd’hui sous le nom de “celui qui porte lumière”, Lucifer (et à ce titre leur religion mérite bien le nom de “vieille religion” bien qu’elle ne soit donc pas, et de loin, la plus ancienne). C’est l’Âge de la Création des premiers paradis dans lesquels les méritants se retirent lâchement, laissant le monde à ses problèmes, afin d’y devenir les dieux du futur. C’est aussi l’Âge de la création des premiers enfers, initialement destinés à accueillir les humains incapables de rejoindre un paradis ou de s’en créer, alors déviés dans les mondes souterrains des entités élémentaires de la terre, ne pouvant dès lors plus évoluer vers une chance d’accéder un jour à la condition humaine. Ces enfers étaient tout d’abord rejoints par l’esprit des humains souhaitant quitter en masse la surface terrestre, et décorporés au moyen des premières drogues créés par les entités du règne végétal afin de les asservir. Ces séjours subtils souterrains le furent ensuite par tous les suicidés qui, du fait de l’activation de la loi karmique, s’y trouvaient projetés suite à leur geste. Las de pouvoir vivre tout naturellement plusieurs siècles (jusqu’à 800 ans à cette époque), et en quête de plans éthérés hors des responsabilités de la matière, les suicides se comptèrent au bout d’un temps par centaines de milliers. L’Hyperborée (tel était alors, en effet, le nom de notre planète) s’est enfoncée dans la langueur d’une mort lente et dans une apathie généralisée. L’Âge d’Argent et la civilisation mondiale hyperboréenne prit fin il y a à peu près entre 700 et 750 mille ans !

L’Âge de Cuivre (Tamra Yuga – Dvaapara Yuga en Inde, sur l’image ci-dessus, symbolisé par la chaîne d’ADN sur fond rouge, en bas)= Humanité dominée par le désir de conquête de la matière, par l’instauration d’une toute puissance hégémonique scientifique et ultra matérialiste, puis d’une déification de la conscience informatique mondiale pour laquelle des temples allèrent jusqu’à être élevés, passant par une totale domination des consciences via un conditionnement psychologique, informatique (à la cybernétique intégrée au métabolisme humain et animal), et génétique de la population mondiale de la part des instances politiques et des lobbies scientifiques, travaillant à l’entretien de la robotisation du genre humain. La mythique Atlantide, que l’on revêt toujours de tant d’éloges de noblesse et de sagesse jusqu’à son orgueil précipitant sa chute, culmina dans ces effrayantes conditions durant une grande deuxième partie des 700 mille ans d’Age de Cuivre, après avoir fait sécession avec l’empire mondial de la Lémurie, le tout aussi mythique empire dit de Mû, en tant que pouvoir mondial incontesté.

L’Âge de Fer (Kali Yuga, sur l’image ci-dessus, symbolisé par le pentagramme de sang et inversé, à gauche)= Humanité dominée par la division, la barbarie, l’illusion totale des consciences, la perversité, les guerres, les souffrances, les massacres et les tortures les plus raffinées, les religions perverties, divisées et guerroyant les unes contre les autres, l’ignorance, la superstition et la peur, les instincts les plus vils, la mort, les maladies les plus épouvantables et de plus en plus meurtrières, la déification des plaisirs et de l’argent, les débauches sexuelles et la mise à l’honneur de la bestialité et de l’instinct d’autodestruction, l’injustice, la récompense, du moins l’impunité, promises aux coupables, et les persécutions et les répressions promises aux innocents, la brutalité, la haine, la vengeance, le sadisme, le masochisme, la souffrance, les horreurs et la mort, et tous les sentiments, émotions, sensations, désirs les plus négatifs, la soif de pouvoir, de domination, de la monstruosité humaine la plus féroce, associée à une cristallisation dans la matière, de conditions de “vie” psychiques de plans infernaux parmi les plus abyssaux!

Finalement, sur la fin, l’Humanité d’Âge de Fer connu l’industrialisation concentrationnaire du massacre animalier pour les plus grands plaisirs de la table et de l’argent qui, avec le sexe, est la récompense karmique suprême; la gestion commerciale du savant et délicat entretien collectif des maladies pour les plus grands profits des laboratoires pharmaceutiques, une résurgence d’une nouvelle conscience informatique grâce à Internet et des connaissances en matière de manipulations génétiques, mais aussi et plus simplement les valeurs inversées (en schématisant un peu, le mal en pôle position et le bien en grande perte de vitesse dans le palmarès de l’intérêt collectif), la fascination morbide pour l’enfer et le démoniaque, en un mot, le déchaînement sanglant des forces du Chaos et… le paiement total du karma! Mais ce monde-là nous le connaissons puisque nous vivions en lui il y a seulement quelques années encore (à moins que l’illusion distillée ne vous l’ait pas fait entrevoir si sombre malgré l’évidence), alors que ses relents morbides soufflent encore sur notre actuelle civilisation humaine de tout début de XXIè siècle, mais en profonde mutation vers une renaissance inespérée et in extremis, encore largement influencés sommes-nous par l’écho encore tangible de son passé proche, même si, à titre individuel, il nous arrive, au fur et à mesure de nos incarnations respectives, de souffler un peu hors d’un contexte personnel aussi atroce, ce qui ne le rend pas moins d’une actualité quotidienne pour d’autres moins chanceux que nous à ce moment donné!

Mais à la fin de cet Âge, parvenus en fin des quatre cycles, au bout du quatrième et dernier Temps Cosmique auquel est soumise une humanité, c’est en principe, si collectivement l’humanité considérée appelle collectivement à sa libération des enfers, à la remontée vers le premier Âge, l’Âge d’Or, qu’elle doit s’atteler. Mais dans ce cas, il ne s’agit alors aucunement d’une option mais d’une étape impérative, envers et contre toutes les hiérarchies et diverses manifestations du Mal comme aux diverses manifestations du “Bien” pactisant avec celles du “Mal”, envers et contre la loi du Karma, alors à nouveau et définitivement suspendue, et envers et contre tous ceux qui sont trop attachés à la souffrance et à cette loi karmique irréversiblement abrogée, ainsi qu’à leur karma personnel, ou à leur pouvoir de faire payer le leur à autrui. S’il n’y avait pas de remontée de la qualité spirituelle collective de l’Humanité en fin d’Âge de Fer, la planète basculerait inévitablement dans l’autodestruction conduisant à l’extinction finale de toute vie à sa surface, due à un profond déséquilibre des forces évolutives et involutives de la sphère planétaire, avec un très net avantage pour le plateau contenant la somme des forces de destruction (pensées et karma, mort, souffrances et révoltes collectives, etc.) conduisant la planète et la vie qu’elle porte dans l’abîme. Certains mondes de fin d’Âge de Fer se complaisaient néanmoins tant et si bien dans ce marasme que le minimum d’appel à la résurgence de l’Âge d’Or ne suffisait pas à permettre karmiquement l’incarnation du Divin afin de l’enclencher; Humanité alors trop majoritairement opposée à cette alternative. Dans ce cas, une telle humanité se trouvait alors précipitée jusqu’à l’extrême conséquence de ses choix funestes. La planète sur laquelle elle élisait domicile en perdait alors la vie, rejoignant les mondes morts de la Création sur lesquels dominait alors le tout puissant règne du Chaos en un enfer de milliards de millénaires pour les âmes qui y étaient attachées, jusqu’à la mort de l’univers lui-même qui contenait ces mondes rendus à la nuit éternelle, où, en cas de refus de se remettre sur les rails, devaient être alors définitivement dissoutes en définitive. C’est à ceci que travaillaient, durant les trois Âge de la chute (Argent, Cuivre et Fer), toutes les hiérarchies de l’Ombre. Une telle destruction d’un monde revenait à instaurer définitivement sur les plans subtils de la planète, une zone infernale de ténèbres broyant les âmes y restant prisonnières, et ajoutant un poids dans la balance, à l’échelle de la Création entière cette fois, dans LA tentative permanente du déséquilibre des forces de création, de conservation et de destruction, au profit de cette dernière. Le but ultime de la Conscience du Mal Cosmique, ayant alors à sa disposition les armes de la loi du Karma et du pouvoir d’illusion pour pouvoir agir dans ce sens (armes qui lui ont été également progressivement arrachées depuis 2009), était à ce stade de pouvoir appuyer autant que possible et de tout son poids, par les moyens que nous avons décrits entre autres, les chances de déstabilisation de la Création en la faisant basculer du côté du Chaos par la puissance obscure conférée par l’étendu cosmique du réseau de mondes détruits ayant eux-mêmes basculés dans l’abîme.

 

Tout cela était inscrit dans les empreintes akashiques de notre monde. Mais avant l’effacement pur et simple de ce passé, et donc suite également à la répercussion de fait de cet effacement dans les Annales Akashiques elles-mêmes, il y était également inscrit sans nul doute possible qu’une transmigration du collectif spirituel de l’humanité ce soit opéré à de multiples reprises aux seins des diverses sphères cosmiques du système (de planète en planète). Mars, par exemple, a ainsi été habitée bien avant la Terre, par ce qui est l’ancêtre de notre propre humanité spirituelle. L’extinction de la vie sur Mars, qui alors s’appelait “Dian”, eut lieu il y a 13 millions d’années, et fut causée par l’impact d’un météore gigantesque qui laissa à sa surface un cratère mesurant encore aujourd’hui plus de 80 Km de diamètres; collision qui produisit une explosion telle que d’innombrables débris du sol martien furent projetés avec une telle force qu’ils s’arrachèrent au pouvoir gravitationnel de la planète. Détail particulièrement cocasse, dans les années 70, le premier des ces fragments en dérive fut découvert aux Etats-Unis. Cette pierre transmigra dans l’espace depuis le sol martien duquel elle fut arrachée, jusqu’à rejoindre ainsi le sol de la civilisation qui avait occupé, 13 milliers de millénaires plus tôt, celle de Dian. Cependant avant la civilisation planétaire Mars-Dian, l’Humanité se développa sur Uranus (dont les caractéristiques astronomiques et géophysiques sont sans nul doute les plus étranges du système solaire, elle aussi victime d’un bouleversement cosmique considérable ayant conduit à l’extinction de la vie qu’elle portait), et encore avant elle, sur Pluton, alors satellite de Neptune; Pluton qui a vu l’humanité de notre système solaire venir au monde… il y a si longtemps que nulle imagination, même la plus délirante, ne saurait petitement commencer à la concevoir… peut-être un milliard d’années…

 

Le cas particulier de l’Âge de Diamant

Comme on peut le voir, ce n’était pas une progression de l’Âge de Fer vers l’Âge d’Or que vivait une humanité. Mais toujours a contrario une lente descente vers les enfers, lorsqu’au bout de plusieurs centaines de millénaires d’un Âge d’Or, ce dernier se révèle être un échec. Ce qui détermine cet échec, c’est la difficulté collective d’une humanité, malgré l’élan évolutif vertigineux qui lui est conféré par la vibration des énergies spirituelles de l’Âge d’Or elles-mêmes, à aller au-delà même de cet Âge, c’est-à dire à opérer une authentique et totale réintégration collective (du moins majoritairement) de ladite humanité dans la vibration évolutive de la conscience Divine, et selon ses lois. Cela revient pour une telle planète à entrer en “Âge de Diamant”, cette fois définitivement sans risque de rechute, et qui correspond à entrer, au niveau planétaire, dans une logique évolutive sans fin, en progression mais aussi en croissance permanente, selon l’universel idéal d’Unité, dans l’équité, et selon des lois équitables pour tous, du moins… en théorie! Cette image d’une hypothétique civilisation relève pour la civilisation mentale d’aujourd’hui de la plus pure utopie. Et pourtant, notre humanité est DÉJÀ en cet Âge de Diamant, envers et contre les apparences qu’elle nous présente. Elle y est entrée le 28 mai 2010 (aux environs de 15h00 – 03:00 PM, heure d’été de Paris) dans des conditions en effets particulièrement non-orthodoxes, après seulement 24 ans suivant l’entrée en Âge d’Or au lieu des mille traditionnellement prévus à cet effet. Le peu de maturité du collectif humain face à cette perspective dont la majorité ne sait rien, lui donne un aspect très peu en relation avec ses caractéristiques propres (il n’existe en Âge de Diamant, en principe ni misère, ni guerre, ni quoi que ce soit qui pourtant fait le visage de notre monde actuel). Le fait est que notre planète n’a pas eu le temps de sortir de son état de perversion, lequel, selon le simple bon sens tout comme le simple “principe de réalité”, ne peut changer du jour au lendemain. Néanmoins ce qui fait la caractéristique intéressante de cet irrépressible Âge de Diamant bel et bien présent, c’est qu’il est sans retour possible en arrière! Si les choses pourront quelque peu sembler aller moins bien plutôt qu’aller mieux, comme durant les douleurs d’un accouchement jusqu’à la délivrance (y compris le temps que la mère se remette de son épreuve), le monde d’aujourd’hui ne peut plus, d’une manière ou d’une autre, s’enfoncer dans le gouffre, grâce à son accès in extremis à cette vibration nettement plus haute.

 

LA RÉALITÉ DU FONDEMENT “NEW AGE” RELATIF A “L’ASCENSION” DE L’HUMANITE VERS SA Nème DIMENSION, TROUVE PRÉCISÉMENT SON FONDEMENT DANS CELLE DE CE PASSAGE DE CYCLE VERS L’AGE DE DIAMANT. LE TEMPS SAURA IRRÉVOCABLEMENT LE CONFIRMER, ET IL SERA INUTILE D’ATTENDRE DES SIÈCLES POUR CELA!

TEL EST LE BUT COLLECTIF DE TOUTES LES HUMANITÉS DE LA CRÉATION, ET NUL AUTRE, EN AUCUN CAS! EN DONNER LES MOYENS ET LES CIRCONSTANCES A CHAQUE HUMANITÉ EST CELUI DE LA CRÉATION ELLE-MÊME, ET DONC, TEL EST AUSSI LE BUT DE CHAQUE CONSCIENCE A TITRE INDIVIDUEL, QUEL QUE SOIT LE CHEMIN A PARCOURIR POUR Y PARVENIR, QUEL QU’EN SOIT LE MOMENT… TÔT OU TARD !

 

Notre planète a définitivement quitté le Kali Yuga, l’Âge de Fer, au tout début de l’année 1986, puis a quitté ce même Âge d’Or au cours du printemps 2010, dans lequel il était entré au sortir de l’Âge de Fer, pour entamer une lente remontée qui ne connaîtra jamais, jamais plus de fin, définissant en soit ce qu’est un Âge de Diamant par rapport à un Âge d’Or dont l’Âge de Diamant conserve néanmoins les qualités fondamentales afin de les transcender. Mais bien des effets relatifs à cette remontée se feront sentir, déjà visibles par chacun de nous. L’histoire est en marche et ses arcanes en sont de plus en plus visibles aux yeux de ceux qui ne refusent pas de voir. Quant aux autres, leurs efforts devront se montrer de plus en plus violents à mesure que le temps passera s’ils souhaitent vraiment pouvoir garder les yeux fermés… ce qui leur enseignera ce si précieux sens de l’effort, indispensable aux Âges de la remontée collective des humanités vers l’Absolu! Les derniers sont toujours sensés être les premiers un jour…

 

MAINTENANT…

Le 22 août 2013 connu l’instauration d’une refonte totale de la Loi des Cycles Cosmiques, dans la même logique de la totale reprise en main du mode de gestion cosmogonique de la mécanique cosmique et de ses lois, présidant au devenir des Humanités. Ainsi, ce jour connut la disparition des Âges d’Argent et de Cuivre, ainsi que la réforme de la mécanique évolutive des Âges d’Or mais également de Diamant. Seuls les Âges de Fer finissants ont été maintenus jusqu’à leur terme, mais pris en relai par un aspect de l’Absolu spécifiquement dévolu à cette fonction, bien que laissant la loi du Karma avoir prise sur le collectif des âmes concernées, mais parce que autant la dynamique karmique que ses lois et son mode de maturation et d’expression une fois atteinte sa maturité, ont eux aussi été repris aux forces du Chaos perverti, comme le Chaos leur fut reprise également afin que l’Ennemi cesse d’être en mesure d’en abuser, tout cela replacé sous total contrôle des forces de de l’Absolu afin de rendre au karma la justesse de principe qu’on lui prêtait dans l’illusion, et auquel est aujourd’hui rendue cette réalité, enfin manifestée.

Ainsi l’ensemble desdits “Âge de la chute” (Argent, Cuivre, et finalement Fer une fois que tous les mondes concernés auront terminé le leur) ont été remplacés par ce qui est appelé désormais “les Âges Sombres”. Nous nous retrouvons donc avec deux cycles fondamentaux (et non plus quatre) gravitant autour du même cycle axial de l’Âge de Diamant : l’Âge d’Or et l’Âge Sombre (aucun nouveau métal n’a été symboliquement associé à ce nouvel Âge de la révolte aux Lois de l’Absolu sous gouvernance karmique, pour éviter que lui soit associée une symbolique susceptible de déviance à terme). A noter cependant que la réforme de la Loi des Cycles aura également modifié, disons fortement optimisé les grands principes ordonnançant la mécanique de gestion des Âge d’Or et de Diamant qui ont donc été maintenus, mais rendus “Orthodols” (terme faisant référence à la dynamique évolutive exponentielle autant qu’à l’extrême droiture inspirant ce mouvement ascendant sans fin, tout comme la perpétuelle remise en question de ses grands principes évitant sclérose, sénescence par manque de réactualisation, et finalement dégénérescence et involution, corruption et perversion par rigidité et inadaptation).

Si leur Âge d’Or est le marche-pied des humanités concernées leur permettant de réunir leurs conditions d’accès collectif à leur Âge de Diamant, les Âges sombres pour leur part sont les Âges au cours desquels les Humanités concernées, s’étant montrées incapables de franchir le seuil vers cet Âge de Diamant, on marqué leur volonté de recul afin d’expérimenter dans la douleur leur absence de feu pour une évolution plus haute, préférant faire l’amère expérience, bien que mesurée, des conséquences de leur révolte à l’Absolu; néanmoins “Âges Sombres” placés sous la gouvernance de l’Absolu, mais laissant faire le karma en lieu et place de la sagesse et de la Vérité propres aux monde Chrysadamantins (des Âges d’Or et de Diamant); karma lui-même géré par la Lumière afin de se montrer pédagogique et instructif en termes de vécu, même dans l’acceptation de l’appel de la souffrance par les âmes, du moins jusqu’à ce qu’elles s’en fatiguent collectivement et appellent de tout leur cœur le retour, enfin, de l’Âge d’Or, après, parfois, des centaines de millénaires d’errance dans la nuit de l’ignorance, de la peur, de la cupidité, de la haine… et de l’oubli de leur propre nature Divine.

 

[mise à jour de la page : 2 mai 2014]

 

 

 

 

Available translations
翻译强力驱动
Coton a décor Sac Beach is Life AUBRY en Rouge GASPARD Sw6qyt
News et annonces




Collection signé Catwalk cuir en Marron besace Sac type "Metro"
Le Code de la Noblesse Orthodole de l'Âge de Diamant.




Le Code de la Noblesse Orthodole de l'Âge de Diamant.

Recherche dans le site
Une vérité fondamentale :

"La plus haute vocation de la femme est de conduire l’homme à son âme afin de l’unir à la Source. La plus haute vocation de l’homme est de Catwalk type Sac "Metro" cuir Marron en Collection besace signé protéger la femme afin qu’elle soit libre de marcher sur la terre, saine et sauve."

Proverbe Cherokee

Partagez…

Marron besace Collection cuir Catwalk signé en Sac "Metro" type

Rejoignez-nous sur Facebook, Google +, ou Tweeter, et participez à nos réactions sur les sujets de l'actualité officielle ou alternative. Réagissez-y, relayez l'information si vous le souhaitez. Partagez nos positions officielles sur les sujets brûlants, touchants, suscitant l'espoir ou l'indignation! Elargissez vos points de vue. Vivez l'instant à nos côtés et soyez témoin de la révélation de nombre de vérités à présent révélées partout sur le net.

Population mondiale

Chaque année, une fois par an, est effectué un recensement des âmes incarnées au sein de la sphère terrestre afin de dénombrer le nombre exact et surtout réel des habitants de notre planète.

A la date de ce dernier recensement, le 11 janvier 2016, à 12h00 (12:00 AM) GMT+1 hivernal, la population mondiale totale se montait très exactement à:

3 110 158 748

Pour obtenir le détail des chiffres de ces subdivisions, rendez-vous sur la page de comptabilisation de la population mondiale.

Nous avons cependant choisi de ne pas publier les chiffres de début 2017. La raison de ce choix est envisagé au sein de l'article concerné ("Comptabilisation de la Population Mondiale" cité ci-dessus). Seule information qu'il soit possible de livrer: le chiffre de 2017 est en baisse par rapport à celui de 2016!

 

cuir signé type Sac en Marron besace Catwalk "Metro" Collection Il n'est pas encore temps d'avoir peur d'une possible surpopulation, telle qu'on vous le fait croire.Nous en sommes loin, et il reste bien assez le place et de nourriture pour tous, du moins selon l'ordre naturel des choses.
Ladies Femme 51842 Shopper Sunsa Sac Toile cuir Vintage main toile à et en 5wOqHB1q7 (Anglais sous-titré Français)

 

Certificat de sécurité SSL
Valentino 069 Rouge Mario Ritas Bordeaux Sac Bandoulière 8n8gHFf
en Collection en Collection en Collection en Collection en Collection en Collection

TOUCHDUCK PVT2222X SAC Jubilee Mandarina Duck À Cherries COULEUR DOS xOIHFwvq
Nous utilisons des cookies afin de vous assurer la meilleure expérience possible sur notre site.
[+] En savoir plus
OK